Société

Marché Adjamé-Roxy : Après la pluie, ce dimanche, les rues complètement inaccessibles

Article Société  |  Posté le : 18 Juin 2018 à 08:28:11  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Cette situation est profitable à certains jeunes qui ne manquent pas d’imagination pour se faire un peu d’argent.

Marché Adjamé-Roxy : Après la pluie, ce dimanche, les rues complètement inaccessibles

« Après la pluie, le beau temps », dit le vieil adage, qui appliqué au marché Roxy d’Adjamé, pourrait être ainsi reformulé : « après la pluie, la boue ». En effet, les pluies qui s’abattent à longueur de journée sur Abidjan engendrent une insalubrité liée à la présence de boue dans les rues des marchés. Notamment, celui de Roxy, à Abidjan-Adjamé.

Les différentes rues qui donnent accès à ce marché de vivriers et produits divers avec de nombreux magasins et box sont boueuses. Même la gare routière comprenant plusieurs compagnies de transport desservant les villes de l’intérieur du pays et partageant le même espace avec ce marché n’est pas épargnée. Les voyageurs au départ ou à l’arrivée se frottent à la masse de boue.

Ce bassin de boue pourrait s’expliquer par le fait que les rues de ce marché très fréquentées à longueur de journée ne sont pas bitumées. Il n’est pas du tout rare de rencontrer commerçants ambulants, clients et autres visiteurs se disputant le passage, les pieds totalement tremper de boues.

Au passage d’un véhicule, même roulant à une allure acceptable, ce sont plusieurs personnes, des biens mobiliers et immobiliers qui sont éclaboussées de boue. Il n’est pas du tout aisé de vouloir faire des emplettes dans ce marché après une pluie. Et à cela, il faut ajouter les quantités d’ordures qui ne sont pas ramassées et qui dégagent des odeurs nauséabondes, pestilentielles, à certains endroits du marché.

Cette situation est profitable à certains jeunes qui ne manquent pas d’imagination pour se faire un peu d’argent. Ceux-ci, se sont reconvertis occasionnellement en “laveur de pieds’’, surtout à la gare routière.

En tout cas, l’état dans lequel baigne marché après une pluie, est assez désolant voire répugnant. Face à la boue qui règne en maître, ils sont plusieurs commerçants ambulants et conducteurs de charrettes de fortune communément appelées ‘’wôtro’’, à se chausser de bottes.

Source : fratmat.info