Société

La Côte d’Ivoire dispose de fondement solide pour assurer la lutte contre la faim et la malnutrition

Article Société  |  Posté le : 13 Février 2018 à 08:11:18  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Le Vice-président de la République de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan, a rassuré lundi à Abidjan que la "Côte d’Ivoire dispose aujourd’hui de fondement solide pour assurer la lutte contre la faim et la malnutrition".

Procédant au lancement de la feuille de route pour l’élimination de la faim et de la malnutrition en Côte d’Ivoire : horizon 2030 à l’auditorium de la Primature, Daniel Kablan Duncan a invité tous les partenaires techniques et financiers à soutenir les efforts du Gouvernement dans ce projet.

La feuille de route prévoit l’élimination d’ici 2030 de la faim et faire en sorte que chacun, en particulier les pauvres et les personnes en situation vulnérable, y compris les nourrissons aient accès toute l’année à une alimentation saine, nutritive et suffisante.

La méthodologie combine trois approches, une revue documentaire, une collecte de données secondaires et qualitatives et une analyse des données en sept étapes allant de la validation de l’approche méthodologique à la soumission de l’examen stratégique « faim zéro » au Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire.

Le Vice-président a précisé que cette feuille de route n’est pas une nouvelle stratégie qui vient s’ajouter mais elle doit être perçue comme une boussole et un instrument de mise en œuvre efficace de l’ensemble des actions gouvernementales concourant à la réalisation des Objectifs de développement durables (OMD).

«Cette feuille de route est un document de référence qui retrace les efforts nationaux en termes de l’élimination de la faim et de la malnutrition dans le pays d’ici 2030 », a-t-il expliqué.

D’ici à 2030, le Gouvernement attend doubler la productivité agricole et les revenus des petites producteurs alimentaires, en particulier des femmes, des autochtones, des exploitants familiaux, des éleveurs et des pêcheurs en assurant l’égalité d’accès aux terres, aux autres ressources productives à toutes les populations.

Au nom du Premier ministre, la ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr Raymonde Goudou Coffie a soutenu que la lutte contre la faim et la malnutrition sont au cœur des priorités du Gouvernement. Elle a souhaité une synergie dans les actions en vue de l’atteinte des objectifs.

L’assistant du Directeur Exécutif du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), Manoj Junega, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Babacar Cissé et le Directeur Général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), José Graziano Da silva, ont réitéré le soutien de leurs institutions au Gouvernement de Côte d’Ivoire dans le cadre de ce projet.

Source : AIP