Santé

Lutte contre le cancer : Le dépistage précoce et une bonne alimentation comme moyens de prévention

Article Santé  |  Posté le : 13 Fvrier 2018 à 08:18:04  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Dans le cadre de la Journée Mondiale du Cancer célébrée dans le monde entier, l’Amphi 2 de l’UFR des Sciences Médicales de l’université Félix Houphouët-Boigny a abrité le samedi 10 février dernier la deuxième édition du colloque sur le cancer. Un colloque avec pour thème: "Cancer et Nutrition», une initiative de l’ONG Hope Life avec le Programme National de Lutte contre le Cancer (PNLCa). Réunissant, chercheurs, étudiants en médecine, entreprises du secteur de la santé et des experts, la prévention, le dépistage précoce des cas et l’aide à la prise en charge ont été présentés comme les solutions pour réduire la propension du fléau des cancers.

Successivement, les intervenants, dont le Cancérologue Pr ADOUBI Innocent, Coordonnateur du Programme National de Lutte contre le Cancer (PNLCa), Dr Bonny Stéphane, Dr KOFFI Nestor ou Mme Agnès Kraidy, (modératrice) ont planché sur plusieurs thématiques. Entre autres : «Qu’est-ce que le cancer?», «Cancer et alimentation» «Cancer et tabagisme».

Comme facteurs de risque présentés: La viande rouge et charcuterie, la consommation poussée de boissons alcoolisées, le sel et les aliments salés, les Compléments alimentaires à base de bêta carotène, le Surpoids et obésité. A côté comme facteurs protecteurs : les fruits et légumes, l’alimentation équilibrée et variée, les fibres alimentaires, l’allaitement maternel, les fruits et légumes, les produits laitiers, l’activité physique. La relation cancer et tabac est clairement établie présentant le second comme un meurtrier silencieux. La consommation du tabac crée la dépendance à la nicotine, ainsi que le tabagisme passif avec l’exposition à dose quotidienne.

Chaque année ce sont plus 8.800 millions personnes qui décèdent du cancer à travers le monde. En Côte d’Ivoire les chiffres aussi bien existant que prévisionnels sont tous effroyables. En effet, de 12. 002 nouveaux cas par an selon Globocan, en 2012, le chiffre est passé à 13 209 nouveaux cas en 2016, soit une augmentation de 10%. Cette incidence pourrait croître jusqu’à 17. 199 cas en 2030 si de véritables politiques de lutte ne sont pas mises en place. 

Dès lors, il est important voire primordial de mener des actions pour freiner son expansion. Le colloque " Cancer & nutrition" en est une pour endiguer la propagation de cette maladie. Le cancer est le fait de plusieurs facteurs de risque dont au moins 40% sont liés à des comportements qui peuvent être modifiés. Il s’agit entre autre du tabagisme, de la consommation abusive d’alcool, de l’alimentation déséquilibrée, de l’ activité physique insuffisante. Le cancer continue de faire des ravages en Côte d’Ivoire, fort heureusement « il existe des actions qui mener dans une certaine régularité conduiront à la réduction du taux d’incidence en Côte d’Ivoire», ont confié au terme du colloque tenu, le weekend à l’UFR des sciences médicales à l’université Félix Houphouët-Boigny. 

En effet, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 40 % des cancers sont liés à des comportements modifiables, entre autres, le tabagisme, la consommation d’alcool, l’alimentation déséquilibrée, l’activité physique insuffisante, l’exposition aux UV…). Le présent projet de Colloque "Cancer & Nutrition" est un pas en avant pour la réduction du taux d’incidence du cancer en Côte d’Ivoire. Tout comme le premier colloque tenu en février 2016 à l’Institut national de formation de santé-INFAS, le colloque de Cocody a permis de sensibiliser sur le lien étroit entre cancer et nutrition.

Source : abidjan.net