Entrepreneuriat

Gestion des compétences en entreprise: Les Professionnels des ressources humaines en réflexion à Grand-Bassam

Article Entrepreneuriat  |  Posté le : 18 Août 2017 à 08:16:28  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​« Gestion des compétences, quels enjeux pour les entreprises». Tel est le thème du séminaire de trois jours qui réunit, depuis le jeudi 17 août 2017 à Grand-Bassam, les professionnels des ressources humaines de Côte d’Ivoire, regroupés au sein de l’Association des Professionnels des ressources humaines de Côte d’Ivoire (Aprhci). Dénommé “Université des ressources humaines“, ce séminaire qui est à sa 7e édition, est prévu pour prendre fin le samedi 19 aout 2017.

Comme l’indique le thème, ces 7e assises seront l’occasion pour les responsables des ressources humaines des entreprises privées et publiques du pays de voir ensemble les politiques à mettre en application afin de doter leurs entreprises respectives de personnels qualifiés et compétitifs. Lors de la cérémonie d’ouverture, Sylla Alhoucéine (Le président de l’Aprhci) a souligné que l’objectif premier du séminaire était de permettre à chaque membre de l’Association « de réaliser ses missions de façon efficace et durable ». Selon lui, la gestion des compétences reste l’outil incontournable de différenciation et de réussite des entreprises. Ce qui interpelle, poursuit-il, les gestionnaires de personnels « qui doivent comprendre et s’approprier cet outil afin d’affronter la compétitivité et accompagner leurs entreprises vers un développement plus performant. C’est pour les aider à y arriver que nous sommes ici aujourd’hui», a précisé Sylla Alhoucéine.

Cette 7e édition de l’Université des ressources humaines est placée sous le parrainage du ministre Jean-Claude Brou, Ministre de l’Emploi et de la Protection sociale. Atobra Philippe, DG d’une banque de la place, a animé la conférence inaugurale. Dans son intervention, il a invité les membres de l’Association à mettre un accent particulier sur la formation continue du personnel. Car, dira-t-il, « c’est elle qui permet de s’adapter aux mutations et aux réalités des moments, pour toujours rester compétitif ». Le ministre Jean-Claude Brou a, pour sa part, félicité les membres de l’organisation pour « la belle initiative », sans toutefois manquer de leur prodiguer quelques conseils. «Je me réjouis qu’une Université comme la vôtre, qui se veut un creuset de formation, d’échanges et de partages d’expériences, s’inscrive dans une approche globale (privé et public). Mais, de par son thème (La gestion des compétences, quels enjeux pour les entreprises. Ndlr), cette 7e Université semble tout de même prendre le parti du privé, au détriment du public. Alors que l’interaction et le lien d’interdépendance entre les deux secteurs ne sont plus à démontrer. Je reste donc persuadé que seule la mutualisation des intelligences, des expérience et des matières de gestion des ressources humaines est susceptible de répondre aux exigences d’une gestion axée sur les résultats, tant pour l’entreprise que pour l’Etat », a suggéré le ministre Jean-Claude Brou, aux responsables de l’Aprhci.

Source : L’intelligent d’Abidjan