Entrepreneuriat

Gestion des entreprises : Les managers analysent l’approche risques

Article Entrepreneuriat  |  Posté le : 25 Octobre 2016 à 09:09:03  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Au dire de Gilbert Canaméras, président du club Francorisk, le Risk management coïncide avec la révolution industrielle. Et, soutient-il, l’approche du risque en Afrique est différente de celle de l’Europe. Soulignant que le risque-crédit est plus élevé mais les outils traditionnels doivent être adaptés aux problématiques locales.

Membres des ministères, industriels, acteurs économiques, institutionnels, de l'assurance et de la gestion des risques, de la prévention et de la protection des personnes et des biens, Cabinet d'audits et d'expertises, etc. se sont donnés rendez-vous, ce lundi 24 octobre 2016, à la maison d’entreprise, à Abidjan-Plateau, pour la troisième édition du forum Afrisques. Afin d’identifier et analyser la gestion de la maîtrise des risques globaux en entreprise.

Ce forum qui durera sur trois jours porte sur le thème: « Maîtrise des risques et rôle du Risk manager dans une Afrique émergente ». Pour la fondatrice dudit forum, Marthe Ekani, cette plate-forme vise, entre autres, à favoriser le développement d’une culture du risque adaptée aux problématiques spécifiques de l’Afrique, contribuer à la baisse de la sinistralité afin de garantir la pérennité des entreprises et contribuer à la sécurisation du développement macroéconomique national et sous-régional.

Consciente du très faible taux de Risk manager en Afrique, Marthe Ekani se réjouit par contre du dynamisme de la Côte d’Ivoire. Qui, après seulement les deux premières éditions d’Afrisques, a vu naître deux organismes chargés de la question. A savoir, le Réseau ivoirien du Risk management et des assurances présidé par Sandé Fatola et le Réseau ivoirien des spécialistes de l’hygiène sécurité-environnement de Yao Michel.

Au dire de Gilbert Canaméras, président du club Francorisk, le Risk management coïncide avec la révolution industrielle. Et, soutient-il, l’approche du risque en Afrique est différente de celle de l’Europe. Soulignant que le risque-crédit est plus élevé mais les outils traditionnels doivent être adaptés aux problématiques locales.

« En tant qu’assureur, ce thème nous intéresse au plus haut point. Nous avons besoin d’avoir dans les entreprises, des interlocuteurs avertis et compétents pour partager le processus de gestion du risque, qui part de l’identification, l’analyse, l’évaluation, la priorisation, le transfert à l’assurance s’il y a lieu et la gestion dans le temps », a indiqué le président des Sociétés d’assurance de Côte d’Ivoire (Asaci), Roger Johnson Boa. Qui explique qu’une bonne maîtrise des risques de l’entreprise peut avoir un impact significatif sur la probabilité de survenance du sinistre et surtout impacter à la baisse le coût de l’assurance.

Pour le directeur de cabinet adjoint du ministre auprès du Premier ministre chargé de l’Économie et des Finances, le risque est partout dans le monde et porte le même nom (terrorisme, crises politiques, incendies, effondrements de bâtiments,dérèglement climatique). Selon lui, sa maîtrise et son organisation deviennent un élément incontournable dans notre avancée vers l’émergence de la Côte d’Ivoire et de la sous-région ouest-africaine.

Kamagaté Issouf Source : fratmat.info