Economie

Commercialisation du gaz butane

Article Economie  |  Posté le : 23 Aot 2018 à 09:05:16  |   Pays : Burkina Faso     

​La Société nationale burkinabè des hydrocarbures (SONABHY) arbitre du 22 au 24 août 2018 à Ouagadougou, un atelier du Groupe de stockage et de distribution sur la chaîne logistique du gaz butane. L’ouverture des travaux qui regroupe les acteurs des maillons de la chaine de raffinage, de l’importation, du transport, de la mise en bouteille, de la fiscalité et des autres modes de consommation du gaz, a eu lieu le mercredi 22 août 2018.

L’Association des raffineurs et distributeurs africains (ARA), anime un atelier sur la chaîne logistique du gaz butane, du 22 au 24 août 2018 dans la capitale burkinabè. La Société nationale burkinabè des hydrocarbures (SONABHY) qui arbitre cette activité a procédé à l’ouverture des travaux, le mercredi 22 août 2018. A cette occasion, le directeur général de la SONABHY, Hillaire Kaboré, par ailleurs président de l’ARA a indiqué que l’atelier s’inscrit en droite ligne des ambitions et de la vocation de l’ARA de travailler à mettre à la disposition de ses membres les outils nécessaires pour le développement du secteur aval pétrolier africain. Il a précisé que les travaux de l’atelier sont conçus pour couvrir tous les maillons de la chaine de raffinage, de l’importation, du transport, de la mise en bouteille, de la fiscalité et des autres modes de consommation du gaz butane. Premier atelier du genre pour l’ARA, a poursuivi M. Kaboré, Il a précisé que l’atelier se veut une plateforme de discussion, d’élaboration de fondation pour des politiques et de développement de meilleures pratiques pour tous les pétroliers. A l’entendre, M. Kaboré a rassuré que les travaux de coordonner les initiatives et de prévoir de solutions sur le long terme.


Du bon gaz à coût abordable


«L’ARA, qui ambitionne être une force de propositions et de plaidoyers pour les décideurs du continent, est un cadre d’opportunités, de participation et de mise à disposition d’informations et de la documentation utile à ses membres », a-t-il dit. Le DG de la SONABHY a ajouté que l’ARA se penche dans ses dernières années, sur des sujets spécifiques qui requièrent des questions particulières. Pour lui, des efforts sont faits pour la promotion de la consommation du gaz butane dans les pays africains en ce sens que l’ARA a décidé d’accompagner cette dynamique en posant la réflexion sur l’ensemble des maillons de la chaine logistique afin de mettre le produit à la disposition du consommateur dans les meilleures conditions. Pour sa part, le secrétaire général, Boubacar Traoré, représentant le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, a signifié que cette rencontre permettra aux raffineurs et distributeurs africains de se pencher sur un certain nombre de questions en lien avec la tarification, la mise en bouteille, les questions de sécurité du produit, et les nouvelles perspectives par rapport à son usage dont la manipulation nécessite du matériel et des outils de qualité. « S’il est vrai que l’importance du gaz dans le développement économique et social du Burkina Faso n’est plus à démontrer, il est tout aussi important de se pencher sur la question liée à l’approvisionnement et à la qualité», a estimé M. Traoré. Cela suppose, a-t-il poursuivi, que les coûts liés à la fourniture du gaz soient maîtrisés en tenant compte des réflexions et enjeux de la performance économique, ainsi que de la qualité du service rendu aux usagers. « Nous ne doutons pas que de vos échanges sortiront des solutions innovantes et adaptées à l’ensemble du système de raffinage et de distribution en terme de chaine logistique », a conclu M. Traoré.

Source : Sidwaya