Economie

Réduction de la pauvreté – Une feuille de route définie pour l’élaboration d’une stratégie nationale d’inclusion financière

Article Economie  |  Posté le : 02 Aot 2018 à 11:24:41  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Le ministère de l’Economie et des Finances s’emploie à déployer au plan national la stratégie régionale d’inclusion financière adoptée en 2016 par la BCEAO, en vue de la réduction de la pauvreté et de la consolidation de la croissance économique. Il se tient à cet effet à l’hôtel Afrikland de Grand Bassam, les 26 et 27 juillet 2018, à l’initiative de l’Agence de promotion de l’inclusion financière (APIF), un atelier de cadrage de la Stratégie nationale d’inclusion financière (SNIF) 2019-2024 de la Côte d’Ivoire. Organisé en partenariat avec la plateforme Saving Group et le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, cet atelier réunit les principaux acteurs et acteurs et experts de l’inclusion financière en Côte d’Ivoire ainsi que des experts internationaux venus de Madagascar et du Rwanda.

A l’ouverture des travaux, le directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a déclaré ce jeudi que « la stratégie d’inclusion financière est au cœur de la politique actuelle de développement avec comme objectif, l’accélération de la croissance, la lutte contre la pauvreté et la réduction des inégalités sociales. » Il a indiqué que les échanges porteront sur la définition de la vision globale dans laquelle s’inscrira la stratégie nationale, ainsi que les objectifs à poursuivre et les axes stratégiques à retenir.

L’objectif de ces travaux qui constituent la phase préliminaire du processus d’élaboration de la  SNIF 2019-2024, c’est en effet de dégager une feuille de route documentée et agréée par les différents acteurs concernés. Les participants devraient convenir, entre autres, d’une vision et de la définition de l’inclusion financière en Côte d’Ivoire et identifier les défis et actions pour l’élaboration de la stratégie nationale. En outre, a précisé le dir-cab Adama Coulibaly, il s'agira d'élaborer un plan d’action sur la thématique de l’inclusion financière et la digitalisation des services financiers offerts par l’Etat, les banques et les Systèmes financiers décentralisés (SFD).

Le rôle de catalyseur de l’AFIP

L’APIF a pour rôle de combiner et d’analyser les résultats des dernières enquêtes ou autres travaux réalisés, à l’effet d’établir la situation de l’inclusion financière en Côte d’Ivoire. Elle doit catalyser l’établissement de la situation de référence de l’inclusion financière en Côte d’Ivoire, ouvrant droit à la formulation d’une stratégie nationale fondée sur une appréciation affinée de la nature et de l’acuité des défis.

Le symposium que cette structure a organisé le 28 juin 2018, à Abidjan, en collaboration avec le Groupe consultatif d’assistance aux pauvres (CGAP) et le cabinet international Microsave, a permis de montrer qu’il y a en Côte d’Ivoire une progression de l’inclusion financière grâce au mobile money avec une évolution de la proportion de la population adulte possédant un compte passant de 24% en 2014 à 34% en 2017.

Ces récentes données issues des études du CGAP et FINDEX ont révélé que de nombreux défis restent à relever en vue de l’amélioration du taux d’inclusion financière en tenant compte des cibles bien identifiées. Elles serviront de base de travail pour la fixation des objectifs chiffrés en vue de redynamiser les activités de promotion de la finance inclusive en Côte d’Ivoire. Les travaux prennent fin ce vendredi 27 juillet.

Source : minutes-eco.com