Economie

Cote d’Ivoire : Institution d’une patente sur les taxis-motos à deux et trois roues

Article Economie  |  Posté le : 09 Janvier 2018 à 08:37:04  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Désormais en Côte-d’Ivoire, les engins à deux et trois roues utilisés pour le transport des biens et des personnes devront s’acquitter d’une patente annuelle forfaitaire selon l’annexe fiscale 2018 en vigueur depuis quelques jours.

Les taxis motos à deux et trois roues qui ont connu une véritable expansion ces dernières années en Côte-d’Ivoire n’étaient jusque-là pas pris en compte par le dispositif relatif à la contribution des patentes. C’est désormais chose faite. Les tarifs requis varient en fonction des engins : 20.000 FCFA/an pour les motos-taxis à deux roues et 25.000 FCFA pour les motos-taxis à trois roues, avec une majoration de 1500 FCFA par « attelage ». Cette nouvelle disposition est stipulée par l’annexe fiscale 2018 en son article 33.

L’Etat ivoirien par cette nouvelle mesure entend corriger les « inégalités » existantes entre les taxis motos à deux ou trois roues et les véhicules de transport à quatre roues. En effet, les véhicules de transport à quatre roues s’acquittent d’une contribution annuelle de 120.480 FCFA, tandis que les engins à deux ou trois roues ne sont pas soumis à la patente alors qu’ils livrent une concurrence dans le secteur des transports.

Cette patente forfaitaire annuelle est à la charge des exploitants de « motos-taxis » utilisés pour le transport de personnes ou de marchandises. Les recettes attendues de cette mesure fiscale sont évaluées à 53 millions F CFA.

Le service des taxis motos qui consiste au chargement, transport de personnes, de bagages et divers autres objets est utilisé par bon nombre d’ivoiriens vivants en banlieue.

Source : regionale.info