Enquête

Grand bassam : près d’une tonne de cannabis saisie par la brigade de gendarmerie

Article Enquête  |  Posté le : 08 Février 2018 à 08:56:52  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Dans le cadre de la lutte contre la criminalité de proximité et les trafics de tous genres, la Gendarmerie Nationale vient de mettre la main sur une importante quantité de stupéfiants. Il s’agit, en effet, de 763 kilogrammes de cannabis, dont la valeur marchande est estimée à près de 20 millions de F CFA. Cette saisie a été opérée sur le plan lagunaire du village de « Modeste », sur la route de menant à Grand-Bassam, le jeudi 1er février 2018, par des éléments de la brigade de Gendarmerie de la localité. 

Cette importante saisie de drogue a eu lieu grâce à un appel anonyme qui a donné l’alerte aux Gendarmes en poste à Bassam. Aussitôt, le Commandant de Brigade a mis en branle ses éléments qui, d’ailleurs effectuaient une patrouille dans la zone du village de « Modeste », afin de vérifier l’information. Une fois sur les lieux, les Gendarmes découvrent un véhicule particulier de marque Toyota Rav 4, de type 4X4 de couleur blanche, hermétiquement fermé. Aucune présence humaine n’est constatée dans les alentours, car à la vue des gendarmes, les trafiquants ont pris la poudre d’escampette. Qu’à cela ne tienne. Autour dudit véhicule, les gendarmes découvrent cinq (05) ballots remplis de cannabis. Toute chose qui les conforte à en savoir davantage sur la nature des colis contenus dans le véhicule. A cet effet, ils le conduisent dans les locaux de la brigade de Bassam. Sans surprise, tous les ballots, dont la voiture étaient chargés, sont aussi remplis de cannabis. Ce qui fait un total de 13 ballots de cannabis, pour un poids total de 763 kg, évalués à près de 20 millions de francs CFA.

Qui sont ces individus et quelle était la destination finale de ces colis ? C’est à ces interrogations que les gendarmes tenteront de trouver des réponses. Les indices retrouvés sur les lieux de la saisie permettront aux fins limiers de faire aboutir l’enquête, en mettant hors d’état de nuire, ces sinistres individus. A ce propos d’ailleurs, le Commandant de la brigade de Gendarmerie de Grand-Bassam invite la population à collaborer étroitement avec les forces, en dénonçant tout acte suspect. C’est seulement avec l’aide de la population que les différentes opérations de sécurisation porteront les résultats escomptés.

Source : Gendarmerie nationale