Culture

Littérature/Dédicace : "L’étrange histoire" dévoilée d’une auteure insoupçonnée

Article Culture  |  Posté le : 10 Octobre 2017 à 09:02:30  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Nombre de prétendants s’étaient succédé pour lui faire la cour mais Makoura la capricieuse se lassait vite.

Le casino du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire a servi de cadre, le 5 octobre, à la présentation du premier roman d’une de ses agents dont le talent se révèle tel un bijou sorti de son écrin folioté.

Quand la jalousie et le désir de vengeance d'un prétendant éconduit rejoignent la cupidité d'un sorcier sans scrupules, tout semble réuni pour faire basculer une vie. Entre forêt et savane africaines, sur fond de course contre la montre se joue « L'étrange destin de Makoura la belle ». Telle est la trame actancielle de ce roman dont la cérémonie de présentation-dédicace qui s’est déroulée, en soirée, le 5 octobre, au casino du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire. Une œuvre romanesque de 147 pages sortie sous les presses de L’Harmattan (Paris), où la première dédicace a eu lieu fin-septembre.

Si le talent de l’auteure, Dany-Laure Gnazalé, dans cet ouvrage printanier, éblouit par sa consistance et sa maturité esthétique, il surprend, plus d’un, du fait que cette employée du palace abidjanais qui accueillait la dédicace, ne laissait aucunement transparaître ses dons d’écrivaine, encore moins, vu son emploi du temps si chargé, l’once d’un instant qu’elle était passé à l’acte d’écriture.

Doublée qu’elle est, en tant que mère de trois enfants, tout aussi, occupée dans ses tâches domestiques. C’est en tout cas ce que pense le Directeur général de Sofitel Abidjan, Thierry De Jaham. Surtout qu’avant son poste actuel, de la téléphonie mobile à l’audiovisuel en passant par la communication publicitaire et la rédaction web, Dany-Laure Gnazalé a traîné sa bosse un peu partout.

Toutefois, affirmant avoir toujours écrit, depuis l’école primaire, au profit de son pré-carré familial et son cocon scolaire, Dany-Laure Gnazalé livre dans « L'étrange destin de Makoura la belle » une leçon romancée sur le rapport à l’occultisme dans les rapports sociaux.

Le tout sur fond d’une esthétique empruntée au conte philosophique du XVIIIe siècle. Etant entendu qu’à partir d’une histoire fictive, c’est à une critique de la société et du pouvoir pour transmettre des idées, concepts à portée philosophique, que se livre, in fine, le roman : mœurs de la noblesse, régimes politiques, fanatisme religieux ou encore certains courants philosophiques. Et, a contrario, encenser des valeurs telles que le courage, la loyauté, l’amitié et la fidélité. Dans le cas d’espèce, c’est la luxure, l’infidélité, la cupidité et le recours systématiques à des forces occultes, autour de Makoura que toute la société est dépeinte et clouée au pilori.

Mirages et miracles
Une immersion dans les méandres à suspenses de ce roman qui ferait un scénario idéal pour une série télévisée, prouve, à l’envi, que Dany-Laure est un bijou sorti de son écrin.

Makoura était une très belle jeune fille. Sa beauté était aussi troublante qu’un mirage en plein soleil et elle faisait tourner bien des têtes et faisait perdre leurs moyens à de nombreux jeunes gens. Mais si elle possédait de nombreuses qualités, Makoura avait malheureusement deux grands défauts.

Elle était très capricieuse et très versatile. Nombre de prétendants s’étaient succédé pour lui faire la cour mais Makoura la capricieuse se lassait vite. Wassa était un homme habitué à obtenir satisfaction. Quoiqu’il ait pu désirer depuis sa tendre enfance, il avait toujours fini par l’avoir.

Tout, sauf l’amour de Makoura. Wassa se considérait comme un être supérieur. Il ne supportait pas l’échec et ne pouvait tolérer qu’on lui résiste. Sous le charme de Makoura et pour s’en faire aimer, Wassa l’avait couverte de présents tous aussi rares et aussi précieux les uns que les autres. Elle s’était entichée de lui pendant quelques temps. Mais, comme pour les autres, elle avait fini par se lasser et avait clos le chapitre Wassa. Du moins, le croyait-elle…

Source : fratmat.info