Sports

Can U23 2019: Le compte à rebours pour les Eléphants

Article Sports  |  Posté le : 04 Octobre 2019 à 09:00:08  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Le rêve japonais peut commencer pour les Ivoiriens après le tirage au sort de la compétition.
Les Eléphants espoirs savent désormais ce qui les attend  en Egypte après la constitution des poules et la publication du calendrier de la Can U23 2019. Pour espérer faire le voyage de Tokyo en 2020, les Ivoiriens devront, dans un premier temps, terminer à l’une des deux premières places de la poule B.

Une poule équilibrée où les Eléphants en découdront avec le champion en titre, le Nigeria, l’Afrique du Sud et la Zambie. A priori les Super Eagles sont les favoris du groupe. L’équipe participera pour la 3e fois à la Can U23, en trois éditions.

En 2011, lors de la première édition qui s’est disputée au Maroc, les Super Eagles ont été éliminés au premier tour en terminant 3e de leur poule, derrière le Sénégal et le Maroc. Mais ils reviendront en force quatre ans plus tard au Sénégal, où ils ont remporté le trophée en battant l’Algérie (2-1) en finale. L’Afrique du Sud est également un habitué de la compétition. La plus belle performance des Bafana Bafana a eu lieu en 2015 où ils sont parvenus en demi-finale. Lors de la première édition, les Sud-africains avaient terminé 4e de la poule, juste derrière la Côte d’Ivoire.

Le face à face entre les deux équipes s’était soldé par un nul (1-1). Les retrouvailles en Egypte, cette année, s’annoncent intéressantes. Enfin, la Zambie sera elle, à sa deuxième participation comme la Côte d’Ivoire.

En 2015, les Chipolopolo espoirs avaient fini derniers de leur poule après trois défaites. Selon le calendrier établi par la Confédération africaine de football, après les Super Eagles du Nigeria, les Eléphants effectueront leur deuxième sortie contre l’Afrique du Sud  et ensuite la Zambie. Kamara Ibrahim et Haïdara Soualiho ont encore un mois pour se renseigner sur leurs trois adversaires.

Ils devront également mettre les bouchées doubles pour récupérer à temps, l’ensemble de leurs joueurs en vue d’une préparation efficiente, avant l’ouverture des hostilités. Il faut rappeler que l’équipe de Côte d’Ivoire repose sur 80% des joueurs, évoluant hors de Côte d’Ivoire et principalement, en Europe.

Source : fratmat.info