Sports

Retrait Can 2021 : des acteurs du sport ivoirien (Gohourou, Vagba, Guitey, Bachir Diabaté, Rockya Sylla)

Article Sports  |  Posté le : 05 Dcembre 2018 à 07:44:21  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Des acteurs du monde sportif ivoirien donne leurs impressions suite à l’interview du Président de la Caf, faisant état de la proposition d’organisation de la CAN 2021 au Cameroun, au lieu de la Côte d’Ivoire. 

Armand Gohourou ( Président d’Agir de Guiberou).  
’’ 2023 va nous éviter de nous mettre la pression’’
’’ C’est dommage pour le football ivoirien. Nous avions fondé beaucoup d’espoir dans l’organisation de cette CAN 2021. Malheureusement, cette décision d’ordre organisationnel tombe à un mauvais moment. C’est un coup dur pour la Côte d’Ivoire (...) Concernant la Can 2023, la Côte d’Ivoire doit accepter de l’organiser. Il est vrai que cela est difficile, mais 2023, ce n’est pas une éternité. Cela va nous éviter de nous mettre la pression. Il faut néanmoins poursuivre et achever les travaux de la Can 2021. De toutes les façons, les infrastructures restent pour la Côte d’Ivoire. Il faut éviter de se mettre la pression ’’ 

Vagba Alexis ( Président de l’Africa Sports) : ’’Dire maintenant qu’on ne sera pas prête pour 2021 , c’est du n’importe quoi’’
’’ Je note que le ministre des Sports a fait observer que ce n’est pas une décision définitive. Si elle n’est pas définitive , je la regrette. Car cela voudrait dire qu’au niveau de la CAF, il y a un certain nombre de choses qui ne marche pas bien. La Caf a fait remarquer que la Côte d’Ivoire était en avance. Dire maintenant qu’on ne sera pas prêt pour 2021 , c’est du n’importe quoi. J’espère que cela n’est pas vrai. Et que nos autorités vont protester. J’espère qu’ils vont refuser l’organisation de la Can 2023. Si la Caf veut faire plaisir au Cameroun, qu’elle lui attribue l’organisation de la Can 2025. Nous sommes en 2018, nous avons 30 mois ; nous sommes en avance. Comment la CAF peut dire que la Côte d’Ivoire n’est pas prête. C’est inacceptable. (...) D’un autre point de vue, Si la Caf a rendu cette décision officielle, cela signifierait qu’elle a pris attache avec la présidence de la République. C’est au Président de la République de décider maintenant’’.  

Diabaté Bachir ( Président de l’Entente Sportive de Bingerville): ’’ Ce n’est pas au président Ahmad Ahmad de dire que nous ne serons pas prêts’’
’’Nous sommes à deux ans de la Can 2021. Je ne comprends pas pourquoi le président Ahmad Ahmad peut produire une telle déclaration. À ce que je sache, il n’est pas le président de la République de Côte d’Ivoire. Nous n’avons pas attendu 2021 pour lancer les travaux. Depuis 2011, la Côte d’Ivoire est en chantier. Ce n’est pas au président Ahmad Ahmad de dire que nous ne serons pas prêts. Il doit avoir un peu de réserve. Pour 2023, c’est au Chef de l’État de se prononcer. Je m’alignerai sur la décision du président de la République à travers son gouvernement. C’est le président de la République qui a mis la Fédération en mission pour faire acte de candidature. C’est donc à lui de prendre la décision qu’il faut. Je m’alignerais sur la décision du chef de l’État ’’ 

Patrick Guitey ( Rédacteur en chef de Sport-Ivoire.ci) : ’Jusqu’à preuve du contraire c’est la Côte d’Ivoire qui a l’organisation de la CAN 2021’’
’’ Déjà il faut faire remarquer que deux discours s’opposent. Celui du Gouvernement Ivoirien par la voix du Ministre des Sports Paulin Danho et celui du président de la CAF. Jusqu’à preuve du contraire c’est la Côte d’Ivoire qui a l’organisation de la CAN 2021. À l’État ivoirien de se mettre à la tâche pour être prêt même avant l’heure. Parce que c’est là où Ahmad Ahmad est certain que la Côte d’Ivoire flanchera. Même si je crois qu’il ne faut pas attendre ce genre d’événements pour doter le pays d’infrastructures sportives modernes ».

Rokia Sylla ( Journaliste au quotidien Générations Nouvelles) : “La Côte d’Ivoire doit réagir pour mettre cette institution au pas’’
Quand j’ai eu échos de la décision de retirer l’organisation de la CAN à la Côte d’Ivoire au profit du Cameroun, mon premier sentiment a été de se mettre en marge de toute organisation de CAN sous l’empire de Ahmad Ahmad. D’un autre point de vue, je trouve qu’il apparaîtra trop facile de laisser la CAF agir ainsi. À cet effet, la Côte d’Ivoire doit réagir pour mettre cette institution au pas, d’ailleurs, cela permettra d’éviter d’autres frustrations. Ce type de comportement sera une habitude de la Caf de donner et retirer la CAN comme bon lui semble. La Côte d’Ivoire doit se faire respecter et il ne faut pas laisser cela de façon fortuite. (...) C’est un défi important au plan national pour le pays, également en termes d’équipements. Effectivement, la Côte d’Ivoire doit absolument donner des signes forts à la CAF, sur la construction des stades mais il n’y a pas que cela; le cahier des charges est précis et nécessite que le pays soit au point concernant aéroports, hôpitaux, routes, autoroutes, hôtelleries, technologies de pointe (wifi partout). C’est un chantier d’envergure pour la Côte d’Ivoire à relever le plus tôt possible’’

Source : L’intelligent d’Abidjan