Enquête

Le terrorisme en Afrique est une menace pour le reste du monde

Article Enquête  |  Posté le : 08 Octobre 2019 à 09:24:05  |   Pays : Burkina Faso     

​Le terrorisme est une menace croissante pour l'ensemble du continent africain et présente de graves implications pour la paix et la sécurité dans le monde, a averti lundi le chef de l'ONU devant le Conseil de sécurité.

"Au Sahel, des groupes terroristes attaquent régulièrement les forces de sécurité locales et internationales, y compris nos Casques bleus de la MINUSMA (Mission des Nations Unies au Mali)", a déclaré le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, lors d'une réunion du Conseil consacrée à la paix et à la sécurité en Afrique.

Dimanche, l'opération onusienne au Mali a encore subi deux attaques. Un Casque bleu tchadien a été tué et autre soldat de la paix togolais a été grièvement blessé.

Le secrétaire général a souligné que la violence se propage vers les États côtiers du golfe de Guinée. "Au Nigeria, Boko Haram et ses factions dissidentes terrorisent les communautés locales et attaquent les forces de sécurité, malgré les efforts de la Force multinationale mixte", a-t-il dit.

"Nous voyons des réseaux terroristes se propager dans toute la Libye et l'Afrique du Nord, s'étendre à travers le Sahel jusqu'à la région du Lac Tchad et apparaître en République démocratique du Congo et au Mozambique. C'est une bataille que nous ne sommes pas en train de gagner", a prévenu M. Guterres, insistant sur le fait que le terrorisme n'est pas seulement une question régionale, mais représente un "danger évident et immédiat pour la paix et la sécurité dans le monde".

Le chef de l'ONU s'est félicité de la tenue du sommet de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) le mois dernier à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, et de l'engagement renouvelé des États membres de l'organisation régionale ouest-africaine à participer financièrement et militairement à la lutte contre le terrorisme.

"Nous devons prendre conscience que les répercussions de la crise en Libye s'intensifient et se propagent dans toute la région, avec des armes et des combattants qui traversent sans cesse les frontières", a dit M. Guterres, cité lundi par le site officiel de l'ONU.

Le chef de l'ONU a également insisté sur le fait que la lutte contre le terrorisme ne pouvait se limiter à une approche sécuritaire. "Le développement durable et inclusif est un but en soi. C'est aussi le moyen le plus efficace de traiter les causes profondes des conflits, de l'extrémisme et du terrorisme", a-t-il rappelé.

Source : Xinhua