Economie

Distinction: Le directeur général du Conseil du café-cacao décoré par le Président ghanéen

Article Economie  |  Posté le : 16 Novembre 2020 à 11:58:16  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Le Président de la République du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a procédé à la décoration du directeur général du Conseil du café-cacao de Côte d’Ivoire, Koné Brahima Yves, dans l’Ordre de la Volta, au Palais présidentiel ‘’Jubilee House’’ à Accra. Avec cette distinction, Koné Brahima Yves fait désormais partie de la soixantaine de personnalités et l’un des rares non-nationaux élevé dans cette très haute distinction de la République du Ghana depuis 1964. Il a été décoré en même temps que son homologue ghanéen, le directeur exécutif de l’organe de régulation du secteur cacao (Ghana cocoa board), l’honorable Joseph Boahen Aido.
Pour rappel, le Chef de l’Exécutif ivoirien, Alassane Ouattara, a élevé les deux personnalités au grade de commandeur dans l’ordre du mérite de la République de Côte d’Ivoire lors de la cérémonie d’ouverture de la Journée nationale du cacao et du chocolat, le 1er octobre dernier à Yamoussoukro. Cet autre honneur qui vient de leur être fait par le Président ghanéen démontre – une fois de plus - le professionnalisme avec lequel Koné Brahima Yves et Joseph Boahen Aido ont mené la coopération Côte d’Ivoire-Ghana dans le secteur du cacao avec, à la clé, l’obtention d’un Différentiel de revenu décent (Drd) de 400 dollars par tonne de cacao.
En remettant les distinctions aux récipiendaires, le Chef de l’État ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo s’est félicité du succès de cette coopération impulsée par lui-même et son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, à travers un accord de partenariat stratégique qu’ils ont signé le 26 mars 2018 à Abidjan. En effet, ayant constaté le faible revenu perçu par les producteurs de cacao des deux pays, soit 6% des 100 milliards de dollars générés annuellement par la filière avec plus de 60 % de la production mondiale, les deux Chefs d’État ont décidé d’adopter une stratégie commune en donnant instruction au Conseil du café-cacao et au Ghana cocoa board. La mission qui leur a été confiée consistait à établir une coopération bilatérale, d’une part, pour traiter des questions économiques (prix au producteur, transformation, consommation, norme de certification etc.). Et d’autre part, des questions liées à la production (recherche agronomique, lutte contre la maladie du swollen shoot, le travail des enfants dans la cacaoculture et la déforestation etc.
C’est donc à la tête de deux équipes constituées d’experts respectifs des deux pays que le Directeur général, Koné Brahima Yves, pour la Côte d’Ivoire et l’Honorable Joseph Boahen Aido pour le Ghana ont défini les axes stratégiques de leur coopération. Ils ont également mené d’intenses discussions avec tous les acteurs de la filière notamment les industriels, les chocolatiers et les négociants afin d’aboutir à un système de commercialisation qui permette de garantir un prix rémunérateur aux producteurs. Les deux personnalités ont aussi intensifié la lutte contre la déforestation et le travail des enfants, poussé la recherche agronomique, accéléré la transformation et la consommation locale etc.
Cette coopération bilatérale a obtenu son premier succès majeur en juin 2019 avec la conférence de l’hôtel Mövenpick d’Accra qui a permis de jeter les bases de ce qui sera plus tard le différentiel de revenu décent de 400 dollars la tonne. En d’autres termes, quel que soit le prix du marché international, 400 dollars de subvention sont désormais prévus par tonne pour soutenir et améliorer le prix au producteur.
C’est ému et fier de recevoir cette distinction de l’Ordre de la Volta du Ghana, que Koné Brahima Yves a déclaré que celle-ci honore sa personne, sa famille, l’ensemble de ses collaborateurs et par-dessus tout, la Côte d’Ivoire. En outre, il a exprimé son infinie gratitude aux Présidents Alassane Ouattara et Nana Addo Dankwa Akufo-Addo pour avoir « impulsé et soutenu cette coopération dans le secteur du cacao » avant de dire son souhait de « continuer de bénéficier de leur leadership, car cette décoration est une invitation à faire plus pour les producteurs de cacao de nos deux pays », a-t-il souligné.

SOURCE : CCC