Economie

Coopération Sino-Ivoirienne: D'importants projets d'infrastructures au profit de La Côte d'lvoire : Des milliers d'emplois créés

Article Economie  |  Posté le : 27 Aot 2019 à 17:29:30  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​La coopération sino-ivoirienne est profitable à l’ensemble de la population ivoirienne. Cela est perceptible à travers des projets d’infrastructures socio-économiques financés par la Chine en Côte d’Ivoire.

De plus en plus la Chine est citée dans d’importants projets d’infrastructures socio-économiques exécutées en Côte d’Ivoire. La preuve que la coopération entre ces deux pays se porte bien et les bénéficiaires de cette bonne entente sont les populations ivoiriennes.  
En effet, les projets financés et réalisés par la Chine en Côte d'lvoire sont profitables à ['ensemble des habitants dudit pays. On peut citer, par exemple, te projet d'extension du Port autonome d'Abidjan (Paa) d'une valeur contractuelle de 933,4 millions de dollars, soit environ 466,7 milliards de Fcfa, financé à hauteur de 85% par des prêts préférentiels : de China Eximbank. L’extension du port d’Abidjan constitue le plus grand projet EPC de China Harbour Engineering Company limited en Afrique. Cette infrastructure confère au Paa son statut dc hub maritime sur la côte atlantique de l’Afrique et un centre de navigation maritime international en Afrique de l’Ouest.
 
En vue de pallier de déficit d’eau de la ville d’Abidjan, le gouvernement ivoirien s’est tourné vers la chine pour la réalisation de projets de renforcement de l’alimentation en eau potable (Aep) du sud d’Abidjan à partir de la nappe de Bonoua phase 1 et 2 avec une production totale de 160.000 m3/jour. Ces projets sont financés par un prêt concessionnel d’Eximbank Chine et les travaux sont exécutées par l’entreprise CGC (Chine Géo-Engineering Corporation).

AGRICULTURE, ENERGIE, SANTE…

La coopération entre la Côte d'lvoire et la Chine dans le secteur agricole date de 1997. Le gouvernement chinois, à travers un don, a mis en œuvre Le projet Ce coopération technique du périmètre rizicole de Guiguidou (département de Divo). Ce projet comprend [a culture et la promotion de nouvelles variétés de de riz ; la réalisation d’une formation sur les techniques de culture de riz, un appui technique pour la maintenance des installations dans ta zone de récupération, l’utilisation et la maintenance du matériel, et la fourniture de certaines machines agricoles et de matériel agricole. Au cours des 20 dernières années, plus de 70 expert chinois sont venus en Côte d’Ivoire pour enseigner la technologie du riz. 
Le secteur éclectique n’est pas en reste. Le 25 septembre 2015, le consortium Sinomach/Cneec a signé un contrat avec le ministère ivoirien du Pétrole et de l’Energie pour la réalisation du Projet de développement et de réhabilitation du réseau électrique de la Côte d’Ivoire. Ce projet a démarré depuis décembre 2016 et concerne la construction de lignes aériennes de haute tension de plus de 1600 km et de 26 postes sur l’ensemble du territoire national, ainsi que l’électrification rurale pour 500 villages. L’aménagement du barrage hydroélectrique de Soubré, projet clé de la stratégie énergique nationale de la Côte d’ivoire, a été réalisé par Sinohydro, filiale du groupe Powerchina. Le projet a consisté en la construction d’un barrage hydroélectrique d’une puissance de 275 Mégawatts (MW), avec un productible annuel de 1190 Gwh (Gigawattheure). Le montant du contrat est environ 572 millions de dollars Us, soit un peu plus de 286 milliards de Fcfa avec 85% du crédit acheteur préférentiel par le gouvernement de chine de 15% de fonds propres par le gouvernement de Côte d’Ivoire. L’aménagement du barrage hydroélectrique de Soubré permet d’augmenter la part de la production électrique nationale en Côte d’Ivoire. Elle a contribué également à l’approvisionnement électricité verte, stable et peu coûteuse dans le cadre du développement économique du pays.
S’agissant du secteur de la santé, il convient de citer t'exemple de l'hôpital général de Gagnoa construit par I ‘entreprise Chinoise Cgicop, à travers un don du gouvernement chinois au peuple ivoirien. Cel hôpital est équipé de médecine interne, chirurgie, pédiatrie, gynécologie, imagerie médicale, laboratoire, bureau administra- tif, service de Logistique et autres installations de soutien. L’intervention chinoise en Côte d'lvoire peul s'apprécier aussi à travers Le financèrent de la construction du palais de la culture d'Abidjan-Treichville, pour un coût estimé à 21 milliards de Fcfa. 
STADE OLYMPIOUE ET 4ÈME PONT D'ABIOJ.AN 
Plusieurs autres projets soft en cours de réalisation. Il s’agit du stade olympique d’Ébimpé, un don de la République Populaire de Chine, construit par la société chinoise Beinjing construction engineering group (Bceg). La réalisation de cette infrastructure d’une capacité de 60 000 places a généré 1 000 emplois et permettra à la Côte d’Ivoire d’accueillir la Coupe d’Afrique des Nations (Can) en 2021.
Le projet du 4e pont d’Abidjan d'un montant de 103,944 milliards de Fcfa est un projet d'autoroute urbaine reliant les communes de Yopougon et Plateau en passant par Attécoubé et Adjamé, toutes, dans le district autonome d’Abidjan. Il s’agit d'une infrastructure d’environ 7 km de long. L'ouvrage comporte un pont traversant la lagune du Banco, un viaduc, deux bretelles du demi-échangeur et 3 échangeurs. Le projet de construction de l'autoroute Tiébissou-Bouaké est exécuté par ta société China Road and Bridge Corporation (Crbc-Cnctpc). 

Source : l'inter