Economie

Les membres du gouvernement s’imprègnent du budget-programmes

Article Economie  |  Posté le : 15 Mai 2019 à 08:08:42  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Les membres du gouvernement ivoirien ont été imprégnés lundi au cours d’un séminaire à la Primature par le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, sur le mode de gestion du budget-programmes, en vue de préparer sa mise en œuvre, le 1er janvier 2020.

Les ministres ont été instruits sur les innovations apportées aux procédures d’élaboration, d’approbation et de vote du budget, des nouveaux métiers budgétaires engendrés et des modalités de leur exercice ainsi que des contraintes qui en résultent en termes de responsabilités, de la pluriannualité dans les prévisions budgétaires et sur les questions liées au renforcement de la discipline budgétaire ainsi que du contrôle des opérations de dépenses.

Clôturant les travaux au nom du Premier ministre, le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko a précisé que le séminaire a permis d’appréhender les nouveaux rôles du parlement et de la cour des comptes en matière budgétaire ainsi que les modalités de la collaboration entre le Gouvernement et les organes de contrôle externe.

«Le processus de la réforme budgétaire est irréversible et nous devrons conjuguer nos efforts pour relever ce défi », a-t-il suggéré.

Initié par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le budget-programme est un mode de gestion des finances publiques avec pour objectifs d’insuffler une plus grande cohérence entre les objectifs de développement et les allocations budgétaires de sorte à accroître l’efficacité de la dépense.

Contrairement au budget annuel, le budget-programme sera élaboré et présenté pour une période de trois ans.

Selon le ministre Hamed Bakayoko, pour réussir ce passage, il importe que tous les acteurs impliqués dans la gestion budgétaire soient sensibilisés et formés sur ce nouveau cadre de gestion budgétaire et sur les innovations qui découlent de cette mutation.

Ainsi les ministres, ordonnateurs principaux des crédits de leurs départements ministériels et acteurs de premier rang de ce nouveau dispositif budgétaire doivent donc être en première ligne de cette démarche.

Le ministre de la Défense a annoncé que le Gouvernement aura à adopter au plus tard le 31 mai 2019, le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) qui servira à la tenue du débat d’orientation budgétaire au parlement.

Ensuite, il s’agira de prendre les textes restants et de finaliser le système d’information budgétaire et poursuivre la formation des acteurs qui interviennent dans la gestion budgétaire.

A ce titre, M.Bakayoko a invité les ministres qui n’ont pas encore procédé à la désignation de leurs responsables de programmes de satisfaire à cette diligence dans les meilleurs délais.

Les huit pays membres de l’UEMOA connaissent des niveaux de mise en œuvre divers. A ce jour, le Burkina Faso (en 2017), le Mali et le Niger (en 2018) ont procédé au basculement en mode budget-programmes. La Côte d’Ivoire, le Bénin, le Sénégal et le Togo envisagent de leur emboîter le pas en 2020.

Source : AIP