Economie

Les officiels africains s’engagent à renforcer la coopération avec la Chine (SYNTHESE)

Article Economie  |  Posté le : 2015-02-02 15:17:37  |   Pays : Burkina Faso     

Les dirigeants africains participant au 24e sommet de l'Union africaine (UA) à Addis Abeba, s'engagent à renforer la coopération avec la Chine pour développer les infrastrutures et lutter contre le terrorisme et les maladies infectieuses.
Le sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine 2015 s'est terminé samedi sur fond d'appels aux efforts concertés visant à promouvoir la sécurité et le développement sur le continent.

Les dirigeants ont discuté de l'autonomisation de la femme et des problèmes pressants de sécurité tels que le terrorisme, le conflit civil et la propagation de l'Ebola en Afrique de l'ouest.

Lors de son discours d'ouverture, la présidente de la commission de l'UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, a déclaré que la mise en oeuvre de l'Agenda 2063 a pris de l'ampleur.

"Nos aspirations et les programmes concrets de l'Agenda 2063 sont très clairs: il s'agit de diversifier nos économies et nos industries; d'avoir une compétence dans l'entrepreneuriat, savoir déclencher la créativité et l'énergie de nos jeunes, et pour effectuer une transformation de l'agriculture et de l'agro- industrie, afin que nous puissions nous nourrir et contribuer à nourrir le monde", a-t-elle déclaré.

Des dignitaires étrangers dont le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Ming ont participé au sommet des dirigeants africains.

Le gouvernement chinois et l'UA ont conclu un protocole d'accord pour coopérer sur de grands réseaux d'infrastructures et sur le processus d'industrialisation en Afrique avant le sommet.

Dlamini-Zuma a noté que la coopération sino-africaine est entrée dans une phase critique comme les deux parties pursuivent des aspirations et des intérêts communs.

"La Chine sera un partenaire clé dans notre quête noble d'une transformation via l'industrialisation et le développement des infrastructures modernes tels que le réseau ferroviaire à haute vitesse, l'autoroute, les ports et les infrastructures ICT", a déclaré Zuma lors d'un point de presse.

L'Agenda 2063 vise à réaliser la transformation socio- économique à travers les investissements dans l'infrastructures physique, la technique, l'industrialisation et la transformation agricole. 

Les Etats members de l'UA sont appelés à mobiliser des resources massives pour mettre en oeuvre le plan ambitieux.

Le président zimbabwéen Robert Mugabe, désomais président en exercice de l'organisation continentale, a souligné que l'Afrique dispose de ressources abondantes qui devraient être mobilisés pour mettre en oeuvre les projets des infrastructures tels que les routes, les chemins de fer et les ports.

Il a noté que la Chine est parmi les partenaires fiables qui ont promis des ressources pour contribuer au développement du réseau à grande vitesse, de l'hydroélectricité, des câbles sous- marins et des ports modernes en Afrique.

"La Chine est un acteur crucial dans la modernisation de l' économie africaine. Le volume des commerces bilatéraux a connu une augementation et le pays constitue une source principale des investissement étrangers directs sur le continent", a déclaré Mugabe.

Le président du Sénégal, Macky Sall, a noté que la coopération sud-sud a bénéficié aux pays africains à travers le transfert de technologie et le partage des meilleurs pratiques pour accélérer la croissance industrielle. 

Il a fait savoir aux experts que la Chine a poursuivi une voie de développement qui résonne avec les circonstances africaines, et que l'Afrique a besoin de renforcer la coopération avec la Chine pour faire face aux défis de développement.

Les décideurs politiques et les experts ont souligné que la coopération sino-africaine devrait être renforcée pour combattre efficacement les nouveaux défis de sécurité.

Le Représentant spécial de l'UA pour la coopération dans la lutte contre le terrorisme, Francisco Madeira, a indiqué à Xinhua que la Chine a aidé à renforcer la lutte contre l'extrémisme et les violences en Afrique.

"Nous associons avec la Chine dans nombre d'aspects pour combattre le terrorisme d'une façon efficace. Notre coopération se concentre sur la formation et le renforcement des capacités pour stimuler les efforts anti-terroristes", a noté Madeira.

Il a noté que la Chine a envoyé des troupes de maintien de la paix pour rétalir la stabilité dans des foyers de tension tel le Soudan du Sud.

Lors d'une interview avec Xinhua, le minister libérien des Affaires étrangères Augustine Kpehe Ngafuan a fait l'éloge de la contribution de la Chine dans la lutte contre l'Ebola en Afrique de l'ouest.

"Nous avons reçu des soutiens matériels de la Chine pour lutter contre Ebola quand la maladie était à son apogée. La Chine a également déployé une équipe d'agents de santé qualifiés dans les pays touchés par l'Ebola", a rappelé Ngafuan.

Source : Xinhua