Santé

Santé : Aka Aouélé salue le bon fonctionnement du Chu d’Angré

Article Santé  |  Posté le : 14 Janvier 2020 à 08:28:54  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​S’assurer que tous les services fonctionnent correctement et que la prise en charge des malades est effectivement assurée au Centre hospitalier universitaire (Chu) d’Angré. C’est le sens de la visite de terrain qu’a faite, hier, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Aka Aouélé. Qui n’a pas caché sa fierté de constater que cet hôpital fonctionne à plein temps.

Cette satisfaction s’explique par le fait que ce Chu fait partie des centres hospitaliers retenus pour recevoir les malades et certains services du Chu de Yopougon, après sa fermeture en novembre 2019 pour travaux de rénovation. Le ministre a publiquement félicité la parfaite collaboration de l’équipe médicale et salué l’intégration et l’assiduité de l’équipe venue de Yopougon.

La palme des félicitations est revenue au directeur général de l’établissement, Gueye Idrissa, pour, selon le Dr Aka Aouélé, la parfaite organisation des services et surtout pour la quasi inexistence de plaintes des usagers. « Le Chu d’Angré se positionne comme une parfaite réponse à la situation du Chu de Yopougon... », se réjouit le ministre.

De la présentation du premier responsable de l’établissement, l’on retiendra que le Chu d’Angré a été inauguré le 17 décembre 2017 et que les activités ont effectivement démarré en 2018 avec l’ouverture graduelle des différents services. En une année, les actes médicaux de ce centre hospitalier sont passés du simple au triple. Soit 8 592 en 2018 et 23 696 en 2019.

Le directeur général a relevé quelques difficultés qui ont été résolues. Il s’agit notamment du renforcement de la capacité d’accueil aux urgences qui est passée de quatre à 19 patients. Relativement à l’avenir, le directeur général du Chu d’Angré sollicite la tutelle pour le renforcement des infrastructures, l’amélioration de la gestion de la pharmacie, le développement d’autres techniques médicales, notamment, assurer la prise en charge des maladies cardiovasculaires, pulmonaires et allergologues ainsi que la prise en charge des maladies du troisième âge.

La visite du premier responsable de la santé des Ivoiriens a été ponctuée par une séance de travail avec les responsables administratifs et le corps médical.

Source : fratmat.info