Blog Fatom

La fondation Atef Omaïs offre un château d’eau au collège moderne de Gagnoa

Article Blog Fatom  |  Posté le : 2022-07-25 14:05:15  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​La Fondation Atef Omaïs, initiatrice et conceptrice du Lycée Vert de Godiabré, village situé à trois km de Gagnoa, a remis solennellement jeudi 16 juin 2022 aux responsables de l’éducation nationale du Goh, un forage et un château d’eau électrique dont il a financé la construction au sein dudit établissement.

D’un coût de 14 millions 500 mille francs CFA, ce nouveau forage et sa citerne d’une capacité de dix mètres cube d’eau viennent renforcer l’ancien dispositif existant et devenu obsolète, a expliqué le vice-président de la fondation, Philippe Delanne, dont l’institution a construit entièrement l’école, avant d’en faire don à l’Etat de Côte d’Ivoire.

La construction de cet ouvrage s’inscrit dans les activités que mène la fondation à Gagnoa, et singulièrement avec la construction puis l’ouverture depuis 2016, du collège de Godiabré. A terme, cet établissement secondaire à base cinq comprendra 35 classes physiques, de la sixième à la terminale. La première promotion de l’école passe le baccalauréat en 2022-2023, note-t-on.

La famille Omaïs est arrivée dans la région en 1954 et en retour de ce que la région a pu lui offrir, elle a décidé de construire cet établissement scolaire, a fait savoir M. Delanne, précisant qu’il s’agit d’un établissement entièrement public.

D’un coût global  de 1,5 milliard de francs CFA, outre les classes, une grande cantine scolaire et une aire de sport achevés, il sera construit sur le site de l’école, un internat d’une capacité de 450 lits, au bénéfice des filles vulnérables, et qui devrait être disponible d’ici 2025.

« Toutes les difficultés d’approvisionnement en eau potable, sont aujourd’hui loin derrière », s’est réjoui la principale du collège moderne, Ouattara Solange, qui a assuré que ce second forage qui va résoudre les contraintes posées par le premier château, ne pourra qu’améliorer les conditions de travail au sein de l’établissement.

« Voyez en moi, une grand-mère comblée pour ce que Omaïs fait pour ses petits enfants élèves », a souligné la directrice régionale de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Amonkou Valentine, qui a salué la patience dont fait preuve la chefferie des villages de Godiabré et Tipadipa, en attendant que les droits coutumiers soient purgés.

Outre le château, la fondation a offert ce jour, trois imprimantes laser à l’établissement.

Au total, le collège moderne de Godiabré comprend 622 élèves et 40 personnels administratifs et enseignants.

Source : AIP