Société

Lutte contre les changements climatiques/Conférence des parties (Cop) : La Côte d’Ivoire installe son Comité permanent d’organisation

Article Société  |  Posté le : 02 Dcembre 2019 à 10:17:22  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​C’est un commando de 68 personnes issues des secteurs public et privé et de la société civile qui sont appelées à conduire ce comité présidé par le ministre de l’Environnement et du Développement durable. Déjà engagée dans la lutte contre les changements climatiques, c’est un important pas que la Côte d’Ivoire vient de faire dans ce domaine.
En présence de partenaires techniques et financiers (Ptf), des collectivités territoriales, de la société civile, des secteurs public et privé, le Comité permanent d’organisation des Conférence des parties officiellement été installé, hier, à la Primature, par François Kouablan, représentant, directeur de cabinet représentant le ministre de l’Environnement et du Développement durable. 

C’était à l’occasion de l’atelier de consultation d’avant départ à la Cop 25 (aura lieu du 2 au 13 décembre 2019 à Madrid (Espagne), des parties-prenantes nationales. Ce Comité de 68 membres qui se veut inclusif est composé de personnes issues des secteurs public et privé et de la société civile. Il est présidé par le ministre de l’Environnement est composé de trois sous-comités (pilotage, scientifique et organisation).

Sa mission est de mettre en place un cadre organisationnel qui permet « une participation efficiente et durable de la Côte d’Ivoire aux futures Cop sur le climat », a expliqué le directeur de cabinet. Chaque année, la Côte d’Ivoire, qui est très engagée dans la lutte contre les changements climatiques, participe activement aux différentes Cop avec un nombre important de personnes.Cette cérémonie à laquelle plus de 200 participants étaient annoncés a également été l’occasion d’échanger sur la participation de la Côte d’Ivoire à la Cop 25, de présenter les enjeux et les opportunités de cet important rendez-vous.

La Côte d’Ivoire, à l’instar des autres pays de la planète, reconnaissant l’impérieuse nécessité d’œuvrer de façon urgente à la protection de la vie contre les conséquences des changements climatiques, a signé, en juin 1992 à l’occasion du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro au Brésil, la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements Climatiques (Ccnucc). 

La Cop qui constitue l'organe suprême de la Ccnucc est une réunion qui se tient chaque année et appelée conférence mondiale sur le climat.  Selon le groupe de la Banque mondiale, d’année en année, les risques découlant d’un changement climatique débridé s’aggravent. Et, faute de mesures immédiates, le changement climatique pourrait faire basculer 100 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté à l’horizon 2030.

Source : fratmat.info