Société

Colloque sur les résultats du PNGT2 : le président du Faso souhaite une pérennisation du programme

Article Société  |  Posté le : 29 Janvier 2019 à 11:17:04  |   Pays : Burkina Faso     

Ouagadougou. Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce matin, la cérémonie d’ouverture du colloque sur les résultats du deuxième Programme national de gestion des terroirs (PNGT2). Cette rencontre se tient les 28 et 29 janvier sous le thème : « Le PNGT2 : historique, objectifs, axes d’intervention, résultats et impacts ».

Conçu pour booster le développement local, le PNGT2, a suscité beaucoup d’espoir parce qu’il s’agissait de responsabiliser les populations dans le choix des outils de développement à la base, a indiqué le président du Faso, patron de la cérémonie. Selon lui, au cours des 15 ans d’intervention du programme, plus de 8 millions de Burkinabè ont été touchés avec la construction d’infrastructures scolaires, sanitaires et administratives, des barrages, des marchés et le financement de micro-projets au profit des populations des régions et des communes rurales. 

« C’est un exercice que nous avons déroulé depuis 15 ans et je pense que ce programme doit être poursuivi en vue d’un changement des mentalités des populations à la base. Nous devons tirer les enseignements, corriger les insuffisances et voir comment continuer le programme. Et pour cela, nous allons poursuivre les discussions avec les partenaires techniques et financiers en vue de pérenniser cet outil, soit dans le cadre d’un PNGT3 ou sous une autre forme », a indiqué le président du Faso.

Pour le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou, représentant son collègue de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, le PNGT2 s’est positionné comme un outil dans l’accompagnement des communes rurales dans le renforcement des capacités des acteurs en charge de l’animation du développement local et l’accès des populations aux services sociaux de base. « Ce programme, après 15 ans de mise en œuvre, aura ainsi tracé les sillons d’un développement local fondé sur la responsabilisation des bénéficiaires », a souligné le ministre Koutou. 

Le représentant-résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, Cheick Kanté, a soutenu que son institution, à travers le PNGT2, a investi plus 116 milliards FCFA au Burkina Faso. Il a salué l’initiative de la mise en place de ce programme, qui a permis aux communautés locales de décider elles-mêmes des priorités d’investissement en faveur de leurs localités. A l’issue de cette cérémonie d’ouverture, le PNGT2 a remis 604 motopompes aux régions et aux communes rurales.

Le deuxième Programme national de gestion des terroirs (PNGT2), s’est achevé en décembre 2018. Le présent colloque s’inscrit donc dans la logique d’évaluation de ses interventions sur le terrain, en termes de bilan, après 15 ans de mise en œuvre.

Source : Direction de la communication de la présidence du Faso