Société

Henriette Dagri Diabaté : "L’UCAD est un patrimoine précieux dont nous devons être fiers’’

Article Société  |  Posté le : 06 Dcembre 2018 à 08:45:51  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) constitue un "précieux patrimoine" dont les diplômés doivent être "fiers", a estimé, lundi à Dakar, la Grande chancelière de Côte d’Ivoire Henriette Dagri Diabaté.

"Notre université Cheikh Anta Diop est donc un précieux patrimoine dont nous devons être fiers", a-t-elle dit lors de la cérémonie "Homecoming", marquant le retour à l’UCAD de ses diplômés. Henriette Dagri Diabaté, diplômée de l’UCAD en 1958-1959, est la marraine de cette cérémonie.
Elle a souligné que l’UCAD est "intimement liée" à ce qu’elle est devenue aujourd’hui. "Etudiante, chercheuse, professeure, responsable politique, je ne me suis physiquement
jamais trop éloignée de Dakar et de l’UCAD. Soit physiquement, soit intellectuellement. Souvent les deux. C’est ici que mon esprit s’est forgé. Le fil, comme une ligne de vie, n’a jamais été coupé. Ni par moi, ni par vous", a lancé la Grande chancelière de Côte d’Ivoire.

L’UCAD a vu selon elle passer des milliers d’étudiants africains et d’autres continents, en transmettant le savoir dans de nombreux domaines, devenant du coup le "premier maillon d’intégration en Afrique francophone".

Henriette Dagri Diabaté s’est réjouie que le retour des diplômés de l’UCAD coïncide avec la célébration du centenaire de la Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie, dont le parrain est le premier président de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny.

"L’occasion ne pouvait être plus solennelle pour magnifier, ici aussi, l’œuvre colossale de Félix Houphouët-Boigny, réalisée dans son pays, dans notre région d’Afrique et dans le monde. Son exemple pour la jeunesse africaine doit être connu et médité", a ajouté la Grande chancelière de Côte d’Ivoire.

La cérémonie a été présidée par le Premier ministre Mahammad, en présence de plusieurs personnalités diplômées de la première université du Sénégal.

Il s’agit, entre autres, du président du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), Ousmane Tanor Dieng, du ministre nigérien de l’Intérieur Mohamed Bazoum, du ministre sénégalais de l’Environnement Mame Thierno Dieng.
L’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar a lancé lundi l’initiative "Delsi Nanu", dans le but d’encourager 100.000 diplômés de ses facultés, écoles et instituts de formation à contribuer au financement de ses activités.

"Cette initiative visant d’anciens pensionnaires de l’UCAD permettra de faire revenir à l’Université Cheikh-Anta-Diop les 100.000 alumni des années 1950 à aujourd’hui", a dit son recteur Ibrahima Thioub, lors du lancement de l’initiative.

Il avait annoncé une rencontre de cinq jours (1er-5 décembre), à Dakar, pour "collecter des fonds" et "donner à la Fondation UCAD les moyens de ses ambitions, notamment la réalisation de projets au service de l’Université Cheikh-Anta-Diop".

Un dîner de gala sera donné ce 3 décembre soir, au King Fahd Palace, un rendez-vous qui permettra aux diplômés de l’UCAD de discuter des "missions de l’université (…) face aux défis actuels et futurs du continent", selon le recteur.

Certains alumni ont déjà soutenu cette collecte de fonds, selon le recteur, qui annonce les contributions financières du président malien Ibrahim Boubacar Keïta et de son homologue sénégalais Macky Sall, d’anciens étudiants de l’UCAD, qui ont respectivement offert 65 millions et 100 millions de francs CFA.

L’UCAD espère collecter un milliard de francs CFA auprès de ses diplômés, selon
M. Thioub.

Source : >Grande Chancellerie