Société

Médiation, paix et religion dominent la Une des journaux burkinabè

Article Société  |  Posté le : 2022-06-20 14:35:05  |   Pays : Burkina Faso     

​Médiation, paix et religion dominent la Une des journaux burkinabè

Ouagadougou, 20 juin 2022 (AIB)- Les parutions burkinabè de ce lundi commentent la visite de la Communauté musulmane du Burkina Faso (CMBF) chez le président du Faso, l’installation du président de ladite communauté, sans oublier le séjour du médiateur de la CEDEAO, Mahamadou Issoufou au Burkina Faso.

« Séjour du médiateur de la CEDEAO à Ouagadougou : Mahamadou Issoufou entre compassion et plaidoyer », arbore à sa machette, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga.

Le journal explique que moins de deux semaines après sa désignation comme médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour le Burkina, l’ex-président nigérien Mahamadou Issoufou était en séjour de 48 à Ouagadougou.

Selon lui, cette visite du médiateur Issoufou vise à s’enquérir de la situation sécuritaire et humanitaire, afin d’entrevoir des voies et moyens pour une sortie de la période de Transition dans un délai raisonnable.

Dans la même veine, le quotidien privé Le Pays précise que l’ancien président du Niger a salué le samedi 18 juin 2022 à Ouagadougou, l’ouverture du président Damiba au dialogue.

Le quotidien national Sidwaya, pour sa part, soutient que les questions abordées pendant le séjour du médiateur de la CEDEAO ont porté entre autres, sur le retour à l’ordre constitutionnel normal, sur l’humanitaire et développement.

A propos, le journal privé L’Express du Faso, édité à Bobo-Dioulasso laisse lire à sa première page : «Transition : Les premiers pas d’un médiateur ».

Sous un volet, le même journal titre : « Paix et cohésion sociale : L’iman Dicko chez Damiba à Kosyam ».

Le quotidien bobolais souligne que le président du Faso, a échangé le samedi 18 juin 2022 à Ouagadougou avec une délégation de la Communauté musulmane du Faso (CMBF) accompagnée de représentants de communautés d’autres pays de la sous-région.

Pour le confrère, l’iman Mahmoud Dicko, président de la Fondation de la paix et la sécurité pour le Sahel, venu du Mali a affirmé que la sous-région fait actuellement face à une situation difficile.

A en croire, les journaux privés L’Observateur Paalga et Le Pays, ces genres de rencontres permettront selon l’iman Dicko de chercher des solutions endogènes au problème commun de la sous-région

La presse burkinabè s’intéresse également à l’installation du nouveau président de la CMBF.

« Communauté musulmane du Burkina Faso : El hadj Moussa Kouanda prend officiellement les rênes », titre le journal public Sidwaya.

D’après le quotidien d’Etat, le nouveau président de la CMBF, EL hadj Moussa Kouanda a été officiellement installé dans ses fonctions, au cours d’une cérémonie, le samedi 18 juin 2022 à Ouagadougou, en présence du Premier ministre Albert Ouédraogo.

De son avis, M. Kouanda a été porté à la tête du CMBF lors du 13e congrès de ladite communauté tenu en octobre 2021.

Pour Le Pays, le nouveau patron de la CMBF doit œuvrer entre autres, à l’élévation spirituelle et morale de la société basée sur le respect de la diversité, à prévenir les conflits intra et/ ou inter religieux à travers le pays.

L’Observateur Paalga rappelle qu’El hadj Kouanda qui a reçu un exemplaire du coran et un bâton de commandement lors de son installation officielle.

Il fait savoir que l’homme d’affaire entend travailler au retour de la cohésion au sein de cette entité qui a connu une crise ouverte durant ces trois dernières années.

Source : msn.com